Fiscal On.Line

Index des mots clés Fiscal On.Line

  RSS

Accueil Newsletter Fil d'actu Application mobile Archives Publicité
En général
Doctrine administrative
Veille législative
Veille réglementaire
Jurisprudence
En particulier
E-Fiscalité
Fiscalité de l’innovation
Fiscalité culture & média
Fiscalité immobilière
Fiscalité et environnement
Fiscalité associative
Fiscalité financière
Fiscalité sociale
Fiscalité de l’expatriation
Fiscalité et assurance
Fiscalité communautaire
Fiscalité internationale
En pratique
LFSS pour 2013
Paquet compétitivité
PLFSS 2016
Agenda fiscal
Chiffres utiles
Fiches techniques
Téléservices
Textes officiels
Cellule de régularisation fiscale
Réponse d’experts
Loi de Finances pour 2011
Réforme de la fiscalité du patrimoine
Réforme de la TVA immobilière
Loi de Finances pour 2012
Loi de Finances rectificative pour 2011
Le dispositif Scellier
Loi de finances rectificative pour 2011-IV
Présidentielle 2012
Loi de finances rectificative pour 2012-I
Déclaration de revenus 2011
La réforme fiscale de François Hollande
Loi de Finances rectificative pour 2012-II
Loi de Finances pour 2013
Loi de Finances rectificative pour 2012-III
Loi de Finances rectificative pour 2013-I
Déclaration des revenus "2012"
ISF 2013
Fraude fiscale
Réforme du logement
Economie sociale et solidaire
Loi de Finances 2016
Loi de Finances 2014
Dossier Crowdfunding
Loi Duflot
LFSS pour 2014
ISF 2014
Les Assises de la fiscalité
Déclaration des revenus 2014
Loi Pinel : artisanat, commerce et TPE
Projet de loi de Finances rectificative pour 2014
PLFRSS 2014
Loi de finances 2015
Application mobile
Transition énergétique
LFSS 2015
Projet de loi pour l’activité
PLFR 2014-II
Déclaration d’impôts 2015
ISF 2015
Loi de finances rectificative pour 2015
Plan d’urgence pour l’emploi
Impôt sur le revenu 2016
Projet de loi Sapin II
Loi de Finances pour 2017
Prélèvement à la source
LFSS pour 2017
Loi de finances rectificative pour 2016
Impôt sur le revenu 2017
Election présidentielle 2017
Droit des sociétés
Loi de Finances pour 2018
Loi Travail
LFSS pour 2018
Projet de loi « ELAN »
Loi PACTE
Loi de Finances rectificative pour 2017
Loi de Finances rectificative pour 2017-II
Le « droit à l’erreur »
Impôt sur le revenu 2018
PL : Transmission d’entreprise
Loi de Finances pour 2019
Réforme de la fiscalité locale
Pour approfondir
Chroniques
Entretiens
Etudes & rapports
Corporate
Bien préparer sa retraite
Tribune
Comptes-rendus et Synthèses
La bibliothèque du fiscaliste
Dossiers fiscaux
 
 



Art : Le milliard de dollars dépassé au cours de ventes d’automne

partager cet article

Ventes d’automne 2010 : reprise de la compétition !

Le produit des ventes de novembre 2010 a doublé par rapport à celui de 2009.

Les vacations new-yorkaises de novembre 2010 ont en effet généré 1,1 milliard de dollars (contre 524 m$ en novembre 2009) et cinq cessions ont dépassé les 100 m$ de recettes (hors frais) cette année contre une seule en 2009 (vente impressionniste et moderne de Sotheby’s).

Les ventes new-yorkaises n’avaient plus atteint de tels sommets depuis mai 2008 (1,5 M$).

Parmi les faits marquants de cet automne aux enchères, nous retiendrons la meilleure vente jamais réalisée chez Phillips de Pury & Company, des taux d’invendus sous le seuil des 10% pour les vacations contemporaines de Sotheby’s et Christie’s, le retour des prix garantis et des signatures stars de l’art contemporain.


L’effet Warhol

En déchaînant les passions millionnaires, Andy WARHOL est devenu une valeur étalon du marché de l’art. C’est sous cette signature que les acteurs du marché prédisaient une sortie imminente de la crise de l’art d’après guerre et contemporain le 11 novembre 2009. Ce jour-là, une grande toile du roi Pop art (dont le volume d’affaires fut réduit de moitié entre 2008 et 2009) intitulée 200 One Dollar Bills, triplait généreusement son estimation haute pour une enchère gagnante de 39 m$ (Sotheby’s New York).

Le succès de Warhol, considéré comme la première valeur sûre de l’art contemporain, allait entraîné dans son sillage des signatures plus fraîches et sensibles 12 mois plus tard.

Entre octobre et novembre 2010, les enchères millionnaires de Warhol sont au nombre de 24 et l’une de ses pièces majeures, issue de la collection Jose Mugrabi, s’affiche comme le clou du spectacle des ventes de prestige : Men in her life, chef d’œuvre de la cession Phillips orchestrée par Phillipe Ségalot, enterrait une estimation haute de 52 m$, faisant grimper les enchères à 56,5 m$ et signant la seconde meilleure enchère de l’artiste.

Ce seul coup de marteau dégageait prêt de la moitié du produit des ventes Phillips ce 8 novembre.

C’est donc grâce à Warhol et à l’opération carte blanche orchestrée par Philippe Segalot que Phillips enregistrait la meilleure vente de son histoire (plus de 119 m$ de recettes ce jour). Ce produit des ventes enterrait de 7 m$ l’ancien record de l’opérateur, enregistré le 7 mai 2001 pour une vacation d’art impressionniste et moderne (New York).

Autres coups de marteau retentissants : une grande bouteille de Coca-Cola décrochait 31,5 m$ le 9 novembre (Sotheby’s), 6,5 m$ au-dessus des estimations tandis qu’une autre icône Pop, Big Campbell’s Soup Can with Can Opener se vendait quant à elle 8,75 m$ sous son estimation basse le lendemain, à 21,25 m$ (Christie’s).

Deux jours après la performance de Men in her life, Roy LICHTENSTEIN confirmait les records du Pop art chez Christie’s avec une la toile de 1964 Ohhh...Alright… cédée 38 m$. A l’instar de Men in her life, l’œuvre provenait d’une collection particulièrement médiatique, celle de Steve Wynn.


L’art contemporain bat les impressionnistes et modernes

L’art contemporain a regagné sa vigueur perdue. Rappelons qu’il fut le segment le plus touché par la crise avec des recettes sombrant de 62% entre 2008 et 2009. En novembre 2010, il rapportait plus à Christie’s et Sotheby’s que des vacations impressionnistes et modernes pourtant pourvues en chefs-d’œuvre.

Le grand retour des signatures stars de l’art contemporain advint le 14 octobre 2010 : Christie’s affichait en lot phare de sa cession Post-War & Contemporary Art la plus grande Butterfly painting de Damien HIRST jamais parue en salles. Malgré une enchère gagnante loin derrière l’estimation basse fournie par la firme, la fresque aux lépidoptères intitulée I am Become Death, Shatterer of Worlds (213.4 x 533.4 cm.) a dépassé le million de livres sterling. Adjugée 1,735m£ contre une estimation de 2,5-3,5 m£, l’oeuvre s’est tout de même affichée comme le meilleur résultat de la vente.

Le mois suivant, Damien Hirst, Takashi MURAKAMI, Maurizio CATTELAN, Cindy SHERMAN et Jeff KOONS reprenaient la compétition : la carte blanche de Philippe Ségalot chez Phillips poussait au-delà du million de dollars deux sculptures de Maurizio Cattelan (Charlie, 2,6 m$ et Stephanie, 2,1 m$), une de Takashi Murakami (Miss ko², 6 m$), Untitled #153 de Cindy Sherman (nouveau record à 2,4 m$). Richard PRINCE qui enregistrait un unique résultat millionnaire en novembre 2009, en a généré quatre les 9 et 10 novembre chez Christie’s et Sotheby’s (Untitled (Check Painting) #12, White Woman, De Kooning, Untitled).

Quant à Jeff Koons, Christie’s osait renouer avec des pièces majeures et sensibles en présentant Balloon Flower (Blue). Vendue 15 m$, l’immense sculpture bleue est certes le troisième prix historique de l’artiste mais la version rouge de cette même œuvre se payait 8 millions de dollars de plus en juin 2008 (Balloon Flower (Magenta), Christie’s Londres, 11,5 m£).

En novembre à New-York, il s’est vendu pour 21 m$ et ravalé entre 8 et 11m$ d’œuvres de Jeff Koons, contre 42 m$ d’œuvres koonsiennes adjugées en novembre 2007. L’un des déboires les plus importants de l’artiste lors de ces ventes 2010 fut celui de Caterpillar Ladder, un fleuron de la vente Phillips dans son estimation de 5,5 m$ - 7,5 m$.

Ces beaux résultats relayent à l’arrière plan des taux d’invendus pourtant importants pour les ventes moins haut de gamme (plus de 39% d’invendus chez Christie’s le 11 novembre et 42% chez Sotheby’s la veille). Les résultats millionnaires donnent pourtant la tendance selon les maisons de ventes et l’action Sotheby’s poursuit sa remontée (près de 45 $ contre un plus bas de 6,89 $ en février 2009), tandis que l’indice de confiance d’Artprice (AMCI) se maintient dans le vert.

Les succès du marché haut de gamme agissent comme un stimulant pour l’ensemble du marché de l’art et les intentions d’achat dépassent les 71%.

Source © Artprice.com

www.artprice.com

Communiqué d’Artprice du 12 novembre 2010

Publié le vendredi 19 novembre 2010

newsletter de Fiscalonline


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Autres articles associés aux mots clés :  Oeuvre d’art





Outil pratique

Toute l'information sur le marché de l’art au meilleur prix

artprice

Artprice.com donne accès à des banques de données qui vous permettent de connaître le prix des oeuvres d'art dans le cadre de vos achats, ventes, déclarations d'assurance d'oeuvres d'art et investissements dans l'art.

Artprice.com est également une place de marché qui permet aux acteurs du marché de l'art de se mettre en relation, pour acheter et vendre des oeuvres d'art. En outre, Artprice.com propose des services complémentaires qui visent à rendre le marché de l'art toujours plus transparent et accessible à tous.



 



Les articles les plus lus !
Imposition à l’IFI des personnes victimes d’un accident et handicapées
Les députés dispensent les opérateurs de plateforme de déclarer au Fisc les sommes perçues par certains utilisateurs
Extension de la convention judiciaire d’intérêt public (CJIP) aux délits de fraude fiscal
Le Gouvernement propose de pérenniser le principe d’indemnisation des « indics » fiscaux
Pas d’exonération de taxe d’habitation au bénéfice des français établis hors de France
Assurance vie : Fin de non recevoir pour la transférabilité des contrats
Vers un allègement des obligations déclaratives des plateformes collaboratives
Emmanuel Macron exclut toute refonte de la fiscalité sur les succession
[+ ...]





Les dossiers d'actualité
Fiscalité de crise
Loi de finances 2010
[+ ...]






version imprimable de l'article Impression

Réagir à l'article

envoyer l'article par mail envoyer par mail

Une difficulté sur le site ?





Les Codes
C.G.I
L.P.F



Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER [ ici ]








Tout pour la gestion de mes impôts et de ma fiscalité en un clic
A propos... Plan du site Nos partenaires Conditions générales Tous droits réservés ® 2000/2018